+ 32 2 640 21 23 | Emergency 24/24, 7/7

Gestion d’une plaie par

la technique du lambeau cutané

Photo 1 : Large plaie sur le flanc droit avec un flap cutané. Il n’y a pas de lésion sévère des tissus sous cutanés en dehors des vaisseaux sanguins arrachés

Anamnèse

Sissi , une femelle Whippet de 3 ans est arrivée le matin au service d’urgence après avoir fugué et passé la nuit dehors.

Elle présente des signes de choc, de la douleur et une large plaie sur le flanc droit. La propriétaire ne sait pas ce qui lui est arrivé. Elle sera rapidement et efficacement stabilisée par l’équipe d’urgentiste.

Gestion de la plaie

 

Une fois les examens complémentaires nécessaires réalisés  ( A & T pocus) et la mise en œuvre des soins indispensables à sa stabilisation et la gestion de sa douleur, la plaie est examinée : elle s’étend de l’hypochondre jusqu’à la face latérale de la cuisse droite et remonte jusqu’aux lombes : elle est contaminée par des débris végétaux et il y a une discrète odeur . La région est largement rasée et abondamment rincée au sérum physiologique tiédi. Vu l’étendue de la plaie, il est évident qu’il y a des dégâts vasculaires importants et que celle-ci ne peut être directement refermée sous peine de voir une partie nécroser dans les jours à venir. Un pansement à l’alginate de Ca est mis en place. Il permet de contrôler l’infection et d’améliorer le débridement de la plaie.

48h après son admission, Sissi est stable et un premier débridement chirurgical est réalisé pour éliminer les tissus surement dévitalisés. Un nouveau pansement à l’alginate de Ca est remis en place

 

Photo 2 : Plaie post 48h, après la tonte et rinçage : une zone de nécrose est visible sur le flap cutané

Second débridement

 

Un second débridement est réalisé 48h après. Des anses de panier sont disposées autour de la plaie afin de garder à son contact  des compresses imbibées de NaCl hypertonique.

Ce dernier pansement est changé au bout de 24h et ensuite toutes les 48H jusqu’à obtention d’une plaie saine : contrôle de l’infection bactérienne et débridement complet des tissus dévitalisés.

 

Photo 3 : Plaie après rinçage et débridement. Les anses de panier sont disposées autour de la plaie

Photo 4 : Après changement du bandage au NaCl hypertonique

Fermeture chirugicale

 

La fermeture de la plaie est ensuite programmée et un lambeau basé sur l’artère épigastrique caudal est réalisé.  Un drain de Jackson-Pratt est mis en place afin de contrôler les sécrétions et les espaces morts.

Le drain est retiré au bout de 4 jours, en l’absence de production significative.

 

Photo 5 : Lambeau cutané basé sur l’artère épigastrique caudal

Controle post op

 

15 à 20 jours après l’intervention chirurgicale, les points sont retirés, en deux temps. La cicatrisation de Sissi est excellente.

 

Photo 6 : Après le retrait des fils, Sissi a parfaitement cicatrisé

Discussion

Lors de plaie étendue ou traumatique, la fermeture en première intention, même si c’est tentant est déconseillée car l’atteinte vasculaire n’est pas toujours bien objectivable dans les premières heures et une fermeture trop hâtive risque de mener à une déhiscence de la plaie.

La peau des Whippets est fine et peu élastique. Il ne faut surtout pas qu’il y ait de la tension lors de la réalisation du lambeau cutané car cela impliquera inévitablement une déhiscence de la plaie.

Des examens cytologiques et des cultures bactériennes ont été régulièrement effectués à partir de 48h après la prise en charge initiale afin de contrôler la prolifération/ infection bactérienne.

Nous remercions la propriétaire de Sissi pour sa confiance en notre équipe d’urgence, d’hospitalisation et de chirurgie et nous souhaitons à Sissi une belle et longue vie !

Secured By miniOrange